Hellenophobe

De la necessite de decrire la Grece contemporaine dans toute sa mediocrite.

samedi 24 décembre 2005

Errare Humanum Est, surtout en Grece

Une erreur a-t-elle favorisé la victoire de Londres lors du vote pour la ville organisatrice des Jeux olympiques de 2012 ? C'est en tout cas ce que rapporte vendredi la BBC en se basant sur le témoignage d'un juge israélien du Comité international olympique (CIO), Alex Gilady. Selon Gilady, un autre juge se serait trompé de bouton lors du vote, le 6 juillet dernier à Singapour. Il aurait alors voté pour Paris lors du troisième et avant-dernier tour de scrutin, alors qu'il aurait souhaité soutenir Madrid. Avec 33 votes, contre 31 pour Madrid, la candidature française a figuré en finale, où elle a été battue par Londres.
Si Paris et Madrid avaient été à égalité avec 32 voix, un nouveau vote aurait eu lieu pour les départager. La BBC estime alors qu'en finale face à Londres, la candidature madrilène aurait sans doute bénéficié du report des voix ayant soutenu précédemment Paris, ce qui aurait pu permettre à la capitale espagnole de l'emporter.
Selon la BBC, Alex Gilady estime que le juge grec Lambis Nikolaou aurait commis l'erreur. Madrid menait avec 32 voix à l'issue du deuxième tour et a perdu une voix au tour suivant, ce qui pourrait s'expliquer par une erreur. «En parler maintenant est très délicat car il s'agit d'une hypothèse et que nous ne pouvons rien changer à ce qui s'est passé», a commenté à la radio espagnole le président du Comité olympique espagnol, Alejandro Blanco. «Ce qui est regrettable à mon sens, c'est qu'une élection de cette importance, si lourde d'enjeux et si chargée en émotions, dépende du comportement d'une personne insuffisamment concentrée», a cependant ajouté Blanco, semblant avaliser la thèse de l'erreur.

AH AH AH AHA HA HA HA HA AH AHAH HAHA HA HA HA HA


Posté par balthazaropoulos à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire